Travailler le jeu corporel

, par fongus

Objectif

L’objectif est de travailler l’idée qu’une proposition émanant du corps est tout aussi importante qu’une proposition verbale. Il est important de comprendre également que souvent les premières propositions sont souvent celles qui pourront construire l’histoire pour l’ensemble de l’improvisation. Dans cette idée il faut être attentif à tout ce qu’il se passe autour de soi.

Dans cet atelier, plutôt physique, insister sur le fait d’être attentif aux autres lorsqu’on est en jeu de façon à éviter les coups malencontreux .

Échauffement

Dans le but d’introduire et d’éviter que le joueur ne cérébralise ce qu’il va jouer l’essentiel des premiers exercices doivent permettre de vider l’esprit du joueur de façon à ce qu’il soit à l’écoute de lui-même et de ce qui l’entoure.
- Les chenilles : petit exercice d’écoute et d’attention sur ce qui entoure les joueurs.
- Torture mentale ou prisme ; Si vous êtes peu nombreux à votre atelier choisissez la torture mentale sinon je ne peux que vous conseiller la version du prisme. Cet exercice permet d’enlever le coté cérébral que peuvent avoir certains joueurs.
- Ceci est ma place : exercice qui permet d’apprendre à connaitre vos joueurs et également, pour les joueurs, de voir comment il se situe en improvisation. Introduit la notion de présence en jeux.
- Le jeu du bâton : Oblige les joueurs à travailler la vision périphérique et également la notion de proposition et d’écoute de l’autre. C’est un bon exercice pour travailler la notion d’écoute et la connexion entre les joueurs en improvisation.
- Les statues : l’objectif est de montrer que le corps exprime bien plus que la parole.
- Les états du corps : L’objectif de cet exercice est de montrer qu’à chaque situation, le corps exprime des attitudes différentes. Sans avoir besoins d’émotions supplémentaires. Intégrer ses pistes dans le jeu, amène à plus de justesse et de sincérité.

Les quatre derniers exercices ont pour but de donner des pistes sur différents moyens d’apporter du jeu. De se connaitre en jeu, d’être à l’écoute de l’autre et de suivre et d’aller avec l’autre. D’exprimer avec ou sans émotions à travers le corps.

Exercices

La deuxième partie concentre le reste de l’atelier sur la notion du "tout est là" et de démarrer les improvisations sur une base corporelle plutôt que sur une idée de personnage.
- 1 de face, 3 de dos : permet de travailler l’image de groupe, la mise en valeur du leader. Dans cet exercice obliger les joueurs à trouver une situation en moins de trois seconde. Ensuite prenez un groupe et demander aux autres joueurs de définir le qui, quoi, ou, puis laissez jouer l’improvisation.
- La chaise du pouvoir : Dans le même ordre d’idée que l’exercice précédent, le but ici est de travailler le groupe et l’idée du leader et de l’histoire du leader. Il est également important dans cet exercice que la position soit bien le départ de l’improvisation.

A travers ces exercices vous pouvez montrer l’importance du jeu corporel et ce qu’il apporte au jeu dans sa globalité. Cet atelier permet également d’avoir une meilleure connaissance des joueurs et de leur type de jeu.