Ego

, par fongus

Ego est un substantif tiré du pronom personnel latin (moi/je). Il désigne généralement la représentation et la conscience que l’on a de soi-même. Il est tantôt considéré comme le fondement de la personnalité (notamment en psychologie) ou comme une entrave à notre développement personnel (notamment en spiritualité).
L’improvisateur, au fur et à mesure de sa pratique, gagne en confiance en lui et il voit également s’ajouter dans son rapport aux autres une part d’égo. Cet égo est dû à la perception des autres joueurs qu’on de lui, et à la capacité du joueur à s’auto-satisfaire de lui-même.
La seule chose qui fait grandir ce dernier, est l’envie de jouer sur scène, de briller ou de croire qu’il brille.
Ce qui rend le joueur plus modeste est de savoir qu’il ne peut pas tout le temps jouer et qu’il ne peut pas tout le temps être mis en avant.
Tout dépend de l’importance de la reconnaissance et de l’attitude que le coach prend vis-à-vis d’un joueur. Force est de constater qu’un coach, lorsqu’il est reconnue comme légitime, influence l’égo des personnes qui écoutent ce qu’il a à transmettre.
L’attitude du coach est alors de toujours rester neutre et de ne pas apporter de valeur de jugement à ce qui vient d’être joué. Mais bien de pointer sur ce qui fait avancer ou rater une improvisation.
Il peut par exemple stopper une improvisation, pour faire prendre conscience au joueur d’un manque d’écoute, pour le faire reprendre et essayer d’autres possibilités en intégrant les éléments ratés.
Augmenter la modestie et diminuer l’égo d’un joueur s’est aussi le frustrer, lui faire prendre conscience qu’il doit d’abord servir l’histoire plutôt que lui-même.